[Ordre de mission n° 78] Code : Ravage

Aller en bas

[Ordre de mission n° 78] Code : Ravage

Message par Agent Fantôme le Jeu 28 Déc - 11:51

<Ces événements entre dans le cadre d'une mission menée il y a plusieurs mois dont l'enregistrement, morcelé, est disponible.>



*Dans un dédale de couloirs, quelque part sur une avant-poste caché au cœur d'une ceinture d'astéroïdes.*

- Retrouvez-le ! Et amenez-le nous vivant !

Ah... Ils avaient donc trouvé sa première œuvre. Parfait. Il exultait rien qu'à imaginer la tête des gardes face à la toile qu'il leur avait laissé. Il n'avait pas eu beaucoup de temps pour travailler celle-là, mais la journée lui fournirait bien d'autres pages vierges à compléter au gré de son Art.

"- Agent ? Ou en êtes-vous ? Il semble que vous ayez laissé notre groupe d'intervention à la traine..."

La voix de cet interlocuteur devenait de plus en plus énervante. Il se demandait quel visage pouvait bien être associé à une voix si peu harmonieuse... Et comment il pourrait arranger ses cordes vocales pour qu'elles émettent un son plus agréable, ou plus de son du tout, d'ailleurs. Mais il répondit tout de même... C'était le métier qui le voulait.

"- Ils me ralentissaient. Comment puis-je finir mon travail, si je suis sans cesse interrompu par leurs bégaiements ? Ne vous en faites pas, je ferai en sorte qu'ils puissent suivre la bonne route."

Il entendit l'opérateur qui le guidait -ou plutôt tentait de le guider- dans sa mission déglutir. Il allait relever lorsque le scanner de l'agent indiqua du mouvement non loin. Trois soldats. Des gardes de l'avant-poste, très certainement. Voilà qui allait pouvoir constituer une bonne toile... Et un moyen évident pour ses "coéquipiers" de le suivre. Lorsqu'il constata que les hommes arrivaient dans le couloir ou il se tenait, il s'élança dans un renfoncement à peine visible et attendit patiemment...

- Une... Deux... Deux... Trois... Trois..., s'entendit-il murmurer lentement tandis qu'une voix inquiète résonnait dans sa tête qu'il s'efforça d'ignorer.

Et voilà... Ils arrivaient. Ils passèrent à côté de lui en courant sans même l'apercevoir, un sourire se dessina lentement sur son visage tandis qu'il émergeait de sa cachette, rengainant son fusil de précision dans son dos pour dégainer deux blasters. Le bruit de ses pas avait attiré l'attention des gardes qui se retournèrent armes à la main, mais son rire annonçait la fin de la partie. Les deux tirs fusaient déjà vers le garde le plus proche de lui. Un mouvement si artistique... Il avait tiré en croix, et s'il avait bien calculé...

Les deux tirs traversèrent chacun un œil du premier garde et continuèrent leur chemin dans son crâne, en diagonale, et se croisant presque pour finir en plein milieu du front des deux autres soldats. Un premier coup de pinceau. Il avait encore à faire. Rengainant ses deux blasters, il attrapa son couteau et s'approche des corps, inspectant l'agencement du couloir et la physionomie des gardiens. Deux d'entre eux étaient plutôt minces, mais le troisième était... Bien trop enveloppé.

- Ton appétit m'oblige à faire des modifications..., grinça-t-il en s'attelant à sa besogne.

Au final, les deux corps en retrait furent coupés en deux, permettant ainsi de rendre son tableau plus parlant. Les tripes servaient à relier les différents cadavres au sol. Il sépara la partie inférieure de la partie supérieure et la plaça à cinq mètres de distance pour chacun des deux corps. Ni plus, ni moins. Une précision... Artistique. Puis il se tourna vers le troisième corps, celui du soldat qui avait été en tête, et dont les deux yeux avaient été fauchés par ses tirs. Son crâne était presque éclaté. Décevant. Il n'avait pas pensé à ce détail...

Il s'approcha lentement et entreprit de découper chacune des jambes pour les placer entre le corps central et les deux autres, derrière, comme pour les relier. Puis il plaça les bras en pointe et se débarrassa de la tête abimée et imparfaite. Lorsqu'il se releva, il s'autorisa un sourire de satisfaction. Voilà qui faisait une belle flèche pour indiquer à ses "collègues" dans quelle direction il était allé. Un peu plus, et son œuvre, bien que médiocre pour cette fois, lui aurait fait manquer le vrombissement qui résonnait lentement dans le couloir perpendiculaire. Il retourna se placer dans le renfoncement utilisé plus tôt et attendit. Sur son scanner, une forme solitaire s'approchait lentement.

"- Jedi." Dit simplement l'opérateur dont le ton avait changé. Est-ce que les bruits de chair et d'os découpés l'avait à ce point travaillé ? Il allait encore falloir trouver un nouvel opérateur pour le suivre... Tous démissionnaient pour d'obscures raisons, mais il se doutait qu'ils étaient très certainement jaloux de ses œuvres et cherchaient la félicité ailleurs.

Mais trêve de réflexions, pour l'instant, une lueur bleu commençait à éclairer le couloir tandis que les pas des bottes du Jedi se faisaient de plus en plus proche. Il devait avoir remarqué la belle flèche au sol, maintenant.

- Un... Deux..., murmura-t-il.

Lorsqu'il entendit le bruit de pas presque à côté de lui, il se jeta hors de sa cachette, ciblant le moment ou le Jedi préparait son coup et n'avait que cette idée en tête. Car il le savait : aucun utilisateur de la Force digne de ce nom ne l'aurait pas remarqué dans sa cachette. Il s'y était simplement mis pour faire diversion. Il roula aux pieds du Jedi alors que celui-ci abattait son sabre laser à lame bleue dans le renfoncement. Avec un soupir qu'il jugea un peu trop bestial, l'agent attrapa un blaster dans une main et son couteau dans l'autre et se releva pour faire face à son adversaire.

- Vous..., s'étrangla le Jedi et prenant une position de combat... Le Soresu. C'est ainsi que son Maître avait appelé cette forme. Forme défensive. Amusant.

- Vous me connaissez ? S'émerveilla Fantôme en avançant d'un pas. Avez-vous déjà assisté à l'une de mes représentations, ou admiré mes œuvres ?

- Vous êtes un psychopathe... Je ne pensais pas voir un jour une facette du Mal aussi vicieuse...

Cette pique le frustra.

- Non, non, non ! Allons, vous vous méprenez. Comment la beauté pourrait-elle être maléfique ?

Sans relever, le Jedi attaqua par une poussée de Force. Mais il était trop prévisible, la concentration requise pour convoquer la Force s'était traduite par un léger mouvement des sourcils et une crispation de la mâchoire accompagnés d'une dilatation des pupilles... Ah, ces Jedi, ils ne portaient pas de masques, ça les desservaient.

L'Agent s'élança vers le sol, entendant le bruit du métal tordu par l'onde de Force, puis roula jusqu'au Jedi, effectuant un tour sur lui même au milieu duquel il pointa son blaster vers le pied du combattant de la République et tira un coup, transperçant le membre à la jointure entre le pied et la cheville.

- Un..., murmura Fantôme.

La douleur allait provoquer un réflexe du corps humain, bref mais suffisamment long pour qu'il agisse. Le pied allait être levé, comme-ci cela pouvait désormais changer quelque chose, et les bras subiraient une courte crispation durant laquelle ses réflexes de Jedi seraient retardé d'une demi-seconde... Bien. Il exécuta un nouveau tour sur lui-même tout en découpant l'artère fémorale du Jedi d'un coup de couteau avant de se retrouver dans le dos de son adversaire.

- Deux...

Le Jedi titubait en avant, son sang se répandait déjà au sol. Quelle belle couleur que ce rouge sombre et enivrant.

- Mais... Qu'est-ce que vous êtes... ? Balbutia l'ennemi en se retournant, le visage livide face au sourire joyeux de l'Agent.

- Je suis le chanteur mutique. Le danseur immobile.

Et il réalisa exactement les mêmes mouvements, tirant exactement au même endroit sur l'autre jambe et tranche l'autre artère fémorale pour retourner à son emplacement de départ.

- Trois... Quatre.

Et le Jedi s'effondra.

Il était en train de replacer le corps de façon à compléter sa flèche, dépeçant le visage de sa dernière victime pour le replacer dans l'autre sens -ainsi il "regardait" dans la direction à emprunter- et le disposa à la place de la tête qu'il avait découpée plus tôt. Le corps du Jedi, lui, servirait à embellir le reste de cette petite flèche. Puis il reprit son chemin.

"- Votre cible se dirige vers l'air de décollage au nord-est du complexe. Vous devriez pouvoir y être avant lui en empruntant cet itinéraire."

Les données affluaient vers son œil cybernétique tandis que Fantôme tentait de toutes les assimiler, puis un calme plat envahit son esprit, le temps que passe ce surplus d'informations.

"- Parfait. Je m'y rends." Répondit-il.

De l'avance... C'était excellent. Il aurait tout le loisir de préparer la scène pour l'acte de clôture de ce chapitre...













Agent Fantôme

Messages : 4
Date d'inscription : 25/08/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ordre de mission n° 78] Code : Ravage

Message par Exilus/Vharus le Jeu 28 Déc - 12:49

Psychopathe. Mais je t'ai de mon côté, donc tout ira bien.

_________________
"Nous sommes à l'aube d'une ère nouvelle. A vous de décider si vous voulez en faire partie."


avatar
Exilus/Vharus
Grand Exécuteur

Messages : 108
Date d'inscription : 27/06/2017
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur http://drastams-iv-herjta.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ordre de mission n° 78] Code : Ravage

Message par Varensia le Jeu 28 Déc - 13:08

Superbe. Je suis admirative de ta plume et l'artiste est bien tel que je l'imaginais. Il as la classe.
avatar
Varensia

Messages : 7
Date d'inscription : 07/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ordre de mission n° 78] Code : Ravage

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum