Seigneur Sandara.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Seigneur Sandara.

Message par Sandara/Nata le Mer 4 Oct - 14:27





Sandara

Visaï'Kraujas






Biodata:


Nom(Clan): Visaï’Kraujas

Prénom: Sandarâ.

Date de naissance:

• En 29 AV.TC.
• Le 15ème jour du mois de Selona.

Titre: Seigneur Sith.

Appellation: Le Persécuteur.

Espèce:
Sith de Sang-pur (Rhelg)

Style de combat: Défensif, Duel.

Sphère de dépendance:
Sphère des Stratégies Impériales

Sphère de dépendance au sein de la Drastams-vi-Herjta:
Sphère des Stratégies Impériales

Taille: 1m87

Poids: 83 kilos

Situation familiale:

Épouse(s): Prabha Nirgan’ar
(Née en 19 AV.TC. / Devenue Prabha Visaï’Kraujas en 03 AP.TC. / Morte en 15 AP.TC. / PNJ.)

Enfant(s):Lun’kani Visaï’Kraujas
(Né en 15 AP.TC / Mort en 15 AP.TC / PNJ.)

Père:Suham Visaï’Kraujas.
(Né en 78 AV.TC. / Mort en 17 AP.TC. / Seigneur Sith / Ex-Patriarche du Clan / Sphère des Mystères / PNJ)

Mère: Nalazri Visaï’Kraujas.
(Née en 55 AV.TC. / Disparue en 17 AV.TC. / Ex-Matriarche / A brièvement exercé pour la Sphère des Savoirs ancestraux / PNJ)

Sandarâ est l’ainé de sa fratrie.

Sœur: Saltija Visaï’Kraujas.
(Née en 25 AV.TC. / Vivante / Assassin Sith / Sphère des Mystères / PNJ)

Frère: Lausk Visaï’Kraujas.
(Né en 22 AV.TC. / Déficience motrice de naissance de l’ensemble du côté gauche, troubles de la dextérité, paralysie…Gardé en vie malgré tout. / Disparu en 17 AP.TC. / PNJ)

Demi-frère (Batard illégitime de Suham): Vâj Visaï’Kraujas
(Né en ? AV.TC. / Sphère des Renseignements / Vivant / PJ NFU joué par un autre joueur).

Neveux:Vahara Visaï’Kraujas
(Né en 02 AP.TC. / vivant / PJ Acolyte au sein de l’Académie Sith de Korriban).

Apprenti(e)s:

[u]Maitre:
Seigneur Denata, (Morte / PNJ).



Caractéristiques principales:
Caractéristiques principales:


Rang actuel : Seigneur Sith 12Pvs
J’ai mis 12 pvs par défaut ne sachant pas trop quoi mettre pour l’instant en fait .

• Force : Moyenne
• Endurance : Élevé
• Agilité : Faible
• Intelligence : Élevé
• Sagesse : Faible
Charisme : Moyen


Compétences complémentaires:

• Informatique : Avancé
• Savoirs ésotériques : Avancé
• Robotique : Notions théoriques
• Combat à main nue : Intermédiaire
• Discrétion : Notions théoriques
• Pilotage : Intermédiaire


Maitrise des Formes de combat:

• Shii-Cho : Avancé
Makashi : Intermédiaire
• Soresu : Intermédiaire
• Ataru : Notions théoriques
• Djem So : Avancé
• Sokan : Notions théoriques
• Shien : Notions théoriques
• Jar'Kai : Notions théoriques
• Zaz'Kai : Notions théoriques


Formes de combat, précisions:


Shii-Cho (4 ans): Sandarâ se montre encore à l’heure d’aujourd’hui assidu dans son travail sur les Formes de combat. Déjà lors de son premier cycle, il montra de bonnes capacités à l’anticipation, aux parades et aux esquives. Bien que ses coups ne fussent jamais assez puissants au goût de son Surveillant qui se montrait naturellement exigent, il apprit à dominer ses adversaires par cette Forme de combat en s’avantageant par des gardes solides ainsi qu’une application millimétrée des parades et des esquives.

Soresu (5 ans): Sandarâ souhaita développer un style arborant celui d’un mouvement pur. Pragmatique, il travailla cette Forme, épurant pas à pas chacun de ses gestes, apprenant à dominer sa haine et sa colère pour n’agir qu’au bon moment. Ce travail lui permis d’affiner son talent naturel pour l’anticipation et la maitrise de sa concentration. Cela se ressentit sur la qualité de ses esquives et de ses parades parfois encore lourdes et imparfaites à ses yeux, se laissant dominer parfois par une avide soif de destruction lorsqu’il se sent désavantagé ou quand il perd patience.

Djem So (6 ans): Une série d’évènement transformèrent définitivement Sandarâ qui se mit à travailler sur ses qualités par un autre angle. Cherchant à exploiter son agressivité qui prit de plus en plus de place dans sa vie, à travers une peine et une colère froide, teintant la plus intime de ses impulsions, il s’intéressa et travailla cette Forme de combat qui modifia drastiquement ses méthodes de duelliste et son comportement sur le champ de bataille. Il se perfectionna en se servant de sa détermination et de sa droiture comme des outils de soumission dans le combat et appris à abandonner toute mesure dans l’exploitation d’une profonde haine qui se mit à l’accompagner dans chacun de ses mouvements et à s’exprimer à travers chacun de ses coups de Sabre Laser et chacune de ses parades.

Makashi (5 ans): Sandarâ se rapprocha du Makashi, souhaitant gagner en fluidité par le développement de ce type de jeu de jambe lors des situations de duels. Bien qu’il la travaille régulièrement, Sandarâ n’utilise que rarement cette Forme de combat.



Techniques connues et utilisées :

Dun Möch: Niveau de maitrise élevé.
Plus par le biais de la télékinésie pour des projections d’objets quelconques.

Tràkata: Notions théoriques
Unique utilisation connue en 17 AP.TC., essaiera au fil du temps de développer cette technique.


Sabre Laser (particularités) :

Cellule d'énergie au Diatum.
Lentille de duel d'Ossus.
Cristal de sabre : Sigil
Travaillé de manière à obtenir une teinte rouge grenat, ternie malgré tout de brun sombre.

Note : « Cristal rare, offert brut à Sandarâ lors de son intronisation en tant que Patriarche ».


Physique :


Sandarâ est le digne représentant physiologique de ses ancêtres. Son épaisse peau rouge, presque pourpre, semble parsemée de noir au niveau des excroissances arpentant ses hautes pommettes. La féroce ossature de son visage laisse transparaitre un regard profond et déterminé. Le Sith, remontant d’une ancienne lignée modifiée au cours de l’établissement des Jedi noirs, se voit doté de cinq griffes à chaque main et chaque pied, ce qui lui sied à ravir.

Il porte la plupart du temps un long haut , fabriqué en fibres synthétiques d'un noir pur, taillé de manière être un compromis entre un vêtement traditionnel et des habits décontractés. Le haut est surmonté de deux rubans noirs noblement cousu, en soie de Demicot. Sa tenue sera maintenue à sa taille par une ceinture travaillée, arborant le blason de son clan en son centre. Il cachera systématiquement l’éternel témoignage de son vécu au sein de « la fosse » de Tatyijaze Miestas en ne portant que de longues et amples manches.

Au combat, il arbore une truculente tenue sombre d’utilisation polyvalente surplombée d’une épaisse bure noire. Protégé par huit plaques de formats standard en alliage de Bondite et de Beskar [qu’il obtenue au coût de nombreuses vies et de nombreuses années], cette armure est un compromis entre des vêtements légers et une solide défense. Placés à divers endroits stratégiques de son corps, ces fines plaques résistantes sont tenues par de solides lanières de cuir ternies par le temps.


*Sandarâ portant sa tenue de combat.*




Il gardera un casque recouvrant la totalité de son visage, traditionnellement purifié par le sang,
ce qui ne lui octroi pas de pouvoirs de Roi-Zombie-Liche-Sorcier ou d'enfant'dl'a'force notables.







Cursus Honorum:
Cursus Honorum:




De 29 AV.TC.à 15AV.TC: C’est lors de l’année qui précéda le retour de l’Empire sur Korriban que naquit Sandarâ, sur Rhelg au cœur de Tatyijaze Miestas (la cité ardente). Premier fils du Patriarche de cette ancienne lignée de Bâtisseurs, son clan place de grands espoirs en lui. Ils l’élèvent ainsi avec la plus grande fermeté, bien plus dur avec lui qu’avec la plupart des siens, lui enseignant très vite à ses dépend que l’équité ne trouva jamais sa place parmi eux.
Il est formé brièvement aux traditions anciennes, ayant le privilège d’assister aux premières loges à certains rituels de son clan en tant qu’observateur silencieux. Il est également formé au combat à main nue (dans une certaine mesure), ayant été jeté parmi les autres Sith de sa génération au sein de « la fosse » de Tatyijaze Miestas. Sandarâ, ainé de sa fratrie, grandit rapidement dans une pesante solitude, apprenant à ne compter que sur lui-même.



* Entrée de Tatyijaze Miestas, la cité ardente.*




Note : A l’aube de sa dixième année, il lui fût marqué au fer rouge, « Sayasaga » et « Tutsemaga » (Rigueur et Détermination), sur chacun de ses avant-bras, pour avoir capitulé en pleurnichant lors d’un entrainement contre l’un de ses mentors venant de lui déboiter l’épaule, l’empêchant ainsi de venir en aide à Vâj , lejeune et fragile batard. Il reçut résolument sa brulante punition après avoir naturellement reçu quinze coups de nerf de Bantha devant les siens.

De 15 AV.TC à 10 AV.TC: Il intègre l'Académie Sith de Korriban, préparé à cette réalité aussi froide que stricte, il évolue et poursuit son parcours de manière aussi efficace que discrète, si ce n’est quelques anicroches avec son Surveillant suite à la disparition du binôme qui lui fut attribué. Jeune Acolyte perspicace et prévoyant, il n’est pas inquiété par les faits après s’être naturellement soumit à l’interrogatoire de son Surveillant.

Formes maîtrisées: Shii-cho (4 ans) - Soresu (3 ans)

N.D.S: Cet Acolyte a réussi à ses risques et périls à maitriser le jeu dangereux dans lequel il s’est engagé. Je n’aime pas ce genre de manières de procéder mais je ne peux m’y opposer. Il a su démontrer qu’il était capable de se montrer discret quand il le fallait malgré son air arrogant qui me débecte tant.

Techniques de Force : Saut de Force - Poussée de Force – Base de Dun Möch (projection de petits projectiles).

N.D.S: Acolyte aussi distant qu’efficace. Dénote d’une bonne intelligence environnementale et de bonnes capacités logiques mais encore trop nonchalant et cela se ressent par la puissance encore trop faible de ses attaques.

Rite de passage: Contrées extérieures, fouille de « la Loge sombre des Trois tempêtes ». Unique Acolyte de son groupe, à avoir réussi à ramener le vase reliquaire recherché ainsi qu’à être revenu en vie.

Maître à la sortie de l'Académie: Seigneur Denata, Humaine de la Sphère des Stratégies.



Note : Le Seigneur Suham Visaï’Kraujas tolèrera mal que son premier fils ait pour Maitre une Z’mone et se montrera encore plus distant et froid avec son fils qu’il ne l’était déjà, se focalisant dorénavant sur l’éducation de sa fille.


De 10 AV.TC à 09AV.TC: Il passe une année complète en formation complémentaire en géopolitique militaire et civilisationnelle ainsi qu’en gestion des ressources stratégiques auprès de son Maitre en poursuivant naturellement son travail dans les Formes de combat.

De 09 AV.TC à 08AV.TC: Il intègre officiellement la Sphère des Stratégies Impériales. Il commence sa carrière en effectuant une série de missions pour son Maitre lors d’une campagne programmée par sa Sphère de dépendance afin de sécuriser les accès le long de la Voie Hydienne en vue de permettre aux Mandaloriens d’y prospérer indirectement jusqu’au blocus qui s’y déroula cette année-là.

De 07AV.TC à 02AV.TC: Malgré la défaite du blocus peu de temps après et son changement d’attribution, il sait se montrer aussi brillant que prolifique en participant à la bataille de Serenno dans le cadre où son Maitre représentait sa Sphère de dépendance dans cette campagne menée par Darth Malgus. Sandarâ se montre particulièrement investit en proposant auprès du Möff Sargas une séries de stratégies visant avec succès à déstabiliser la Maison Teramo et la Maison Comprassi. Le jeune et ambitieux Apprenti s’occupe entre autre, de lui-même organiser et mener sur le terrain l’escouade chargée d’accomplir ses plans radicaux.


*Serenno, lors de l’affectation de Sandarâ sur place.*



De 01 AV.TC à TC: Son Maitre est affecté sur Dantooine où l’Empire ne tolère pas de voir la République espérer encore et toujours vaincre. Sandarâ est alors envoyé sur de nombreux fronts de guerres et officie de longs mois au sein de postes avancés afin de coordonner les cellules stratégiques misent en places par son mentor qui se montre de moins en moins efficace à ses yeux, lui donnant le sentiment de se trouver dans une impasse dont il ne sortira jamais.


T.C.(3653 B.Y.): Tandis que le Traité de Coruscent est ratifié, son Maitre, toujours affecté sur Dantooine où la situation ne s’améliore guère, est attaqué au sein de ses quartiers généraux par un détachement de l’Armée Républicaine, mené par le Maitre Jedi Lian’kissa et le Colonel Jirgo Dathyr, responsables des Forces terrestres Républicaines de cette région de Dantooine.

L’Apprenti Sith part immédiatement en compagnie du Dix-septième régiment d’infanterie Impérial spécialisé dont il a le commandement afin d’aider son mentor qu’il trouve brisé par le Maitre Jedi.
Sans aucune forme de pitié il achève son ancien Maitre, mourant, devant ses troupes puis met provisoirement en déroute ses assaillants au terme d’une terrible bataille.



*Sandarâ venant de se libérer de l’incompétence de son ancien Maitre.*





Sandarâ informe ses supérieurs qui lui attribuèrent le rang et les fonctions de son ancien pédagogue sans plus de festivités, l’invitant à prendre connaissances des dossiers en cours dans les plus brefs délais. Très vite il se mit à la recherche des meurtriers de son mentor qu’il traqua de longs mois.



« Votre plus grande erreur, Jedi, fut sûrement de surestimer le pouvoir de pardonner des Sith et de sous-estimer ma détermination à vous traquer tel un vulgaire Chien Kath apeuré. »


*Sandarâ au Maitre Jedi Lian’kissa lors de la prise du Bunker Nord des contrées sèches par Holo-communicateur*


Non sans difficultés, au terme de ce que fut plus tard appelée « la Grande traque des plaines Sud de Dantooine», il réussit à soumettre et capturer ceux qui étaient devenus pas à pas ses proies après de nombreuses opérations patiemment menées visant à asphyxier leurs principales voies d’accès convoyant leurs ressources vitales en guise de préalable à l’annihilation de leurs systèmes de défense.


Note : La situation militaire des deux parties en conflit se trouve enlisé. Darth Angral et ses troupes récupèrent les captifs du jeune Seigneur puis interviennent sur Dantooine peu de temps après le traité afin de faire avancer le conflit, moment qui sonnera le retour de Sandarâ auprès des siens. Il quitte la planète héritant de l’appellation de « Persécuteur » par les soldats ayant opérés sous son commandement lors de la traque, surnom qu’il n’apprécie pas particulièrement mais que quelques cyniques se plaisent encore parfois à utiliser pour le définir.


De 01 AP.TC à 03 AP.TC:
Retour sur Rhelg, première confrontation avec son Patriarche et père, le traditionaliste Seigneur Suham Visaï’Kraujas suite à un différend en rapport à la place des Aliens dans l’Empire.



* Suham Visaïa’Kraujas, regardant avec méprit son fils défendre la cause de ceux qu’il appelle esclave.*



Sandarâ (quasi-pro-alien en quelque sorte) perd la confrontation et part blessé, méditant amèrement sur sa défaite, sur Dromund Kaas au sein de sa Sphère, prenant la décision d’y concentrer sa base de pouvoir naissante et ses efforts. Il n’est pour autant pas renié par son père et les siens qui verront cela comme une part naturelle du développement de son fils. Sandarâ, frustré, se rapproche du Djem so à cette époque.


*Sandarâ quitte Rhelg suite à ses blessures et à son incapacité à s’imposer.*




De 03 AP.TC. à 10 AP.TC.:
Sandarâ rencontre sa femme et est affecté en tant que représentant de sa Sphère de dépendance dans la station orbitale L-135 non loin de Llum afin de participer à la coordination des opérations visant à exploiter les gisements de cristaux Adegan. Il participe activement en permettant l’Empire de sécuriser une bonne partie de l’espace aérien des laboratoires de recherche sur les propriétés de ces précieux cristaux ainsi qu’en permettant aux différents corps de l’Empire présent sur la station orbitale de travailler dans les meilleures conditions possibles en coordonnant parfaitement les différents représentant des Sphères d’influences malgré les difficultés encourus.


*Station orbitale L-135.*





De 10 AP.TC à 15 AP.TC:
Renvoyé sur Dromund Kaas afin de participer en interne en tant que « concepteur » au sein de la Sphère des Stratégies en réponse aux troubles qui ne cessent de croître dans toute la galaxie affectant même le cœur des Systèmes Impériaux. Sandarâ fait partie des Sith montrant une certaine forme de stabilité au sein de l’Empire malgré la succession d’évènements tragiques s’enchainant. Il voit lors de ses années, son pouvoir et son champ d’influence grandir lentement mais surement, continuant de s’entrainer inlassablement, ne cessant de parfaire ses connaissances et sa maitrise du Côté Obscur. Il voit également sa femme accoucher au terme de cette période. Période qu’il croit être l’aube d’une apogée mérité malgré les tumultes retardant ses plans de vengeance contre son père.



* Prabha Visaï’Kraujas, rayonnante de beauté, quelques semaines après son accouchement*



15 AP.TC: Une fois prête et remise d’aplomb, sa femme part en pèlerinage sur Korriban y exécuter l’un rituel ancestral issu de son propre clan visant à bénir son fils en compagnie de quelques Kissaï du clan de son mari, occupé à ses propres affaires. Leur long rituel se voit interrompue par l’incursion de l’armée de l’Empire Eternel, détruisant toute résistance sur Korriban. Sa femme et son fils perdent la vie tous les deux ce jour-là, laissant Sandarâ, impuissant, dans une profonde colère et un insatiable désir de vengeance, creusant en son âme une plaie, qui jamais ne s’est refermée.


*Korriban dans un silence de mort quelques semaines après l’assaut de l’Empire Eternel.*



Une fois que les assauts prirent fins, il rejoignit les Sith pragmatiques qui ne manquèrent pas d’assurer leurs soutiens et de jurer fidélité à la nouvelle Impératrice, ce qui lui permit de reprendre ses fonctions initiales en tant que représentant d’une Cellule stratégique issu de des Stratégies Impériales en complément de ses missions d’ordres prioritaires.

Sandarâ profite de son champ de liberté pour se rendre alors sur sa planète natale en compagnie de sa défunte épouse et du cadavre odorant de leurs fils, bref témoignage putrescent de la passion des deux anciens amants.


« Sayasaga……Tutsemaga….Je…N’en resterai …Pas là ! Plus jamais ! »

*Sandarâ, portant les dépouilles de sa femme et de son fils sur le lieu de leurs crémations sur Rhelg.*


De 17 AP.TC. à 19 AP.TC.: Son Patriarche se déclare hostile à la politique de l’Impératrice, Sandarâ y voit une opportunité et s’arrange pour se voir confier la mission de destituer son père par ses supérieurs. Il alterne alors les voyages entre Dromund Kaas et Rhelg où il prépare et applique sa stratégie visant à fédérer dans un premier temps la majeure partie du clan en s’investissant en tant que l’un des conseillers entourant le Patriarche.

Une fois investit auprès des siens, Sandarâ s’applique à couper, ressources après ressources, tout bénéfices sur lesquelles sont Patriarche pouvait espérer compter en commençant par éloigner rapidement sa mère et son jeune frère ainsi qu’en retournant de potentiels alliés contre son père tel que Vâj, cette aberration faisant office de batard illégitime, jusqu’à lors soumis à son géniteur. Hormis quelques fidèles, Le Seigneur Suham se mit à ne pouvoir compter que sur sa propre base de pouvoir et sur lui-même.


« La fin de l'espoir est le commencement de la mort. »


Sandarâ s’appliquera alors à se rapprocher de sa sœur, travaillant comme leur père au sein de la Sphère des mystères, l’incitant à entraver les appuis de leur père. Ce qu’elle fit après avoir négocié une partie de la base de pouvoir de leur futur défunt père.


* Saltija Visaï’Kraujas, brillante assassin Sith gravissant pas à pas les marches de la Pyramide.*



Une fois ses appuis mis en place, Sandarâ lance l’assaut contre les dissidents sur Rhelg, assaut qui prit le nom de « Reconquête de Tatyijaze Miestas », en compagnie des fédérés, des troupes et des droïdes d’assauts confiés par les Stratégies Impériales, commandant l’offensive depuis le croiseur de classe Impérial-II lui ayant également attribué.


Note : Sandarâ, ironique, aura renommé le croiseur Impérial lui ayant été confié :
« Le Persécuteur II ».



Offensive qu’il mène avec succès jusqu’à parvenir face à celui qui ne l’avait jamais traité comme un fils, ne se sachant pas plus important à ses yeux qu’un vulgaire bout de chair, qu’un amas d’os à peines utiles à accomplir l’un de ses nombreux plans visant à gagner en pouvoir au sein de la Pyramide des Assassins, vacillante depuis la domination Zakéliènne.



*Sandarâ et quelques-uns des siens, prenant d’assaut, son ancienne demeure familiale.*



*Sandarâ prêt à abattre le courroux Impérial.[b]*
.*



* Suham accueillant son fils, au paroxysme de sa haine. *






Il sort vainqueur de son terrible duel et prend précocement le titre de Patriarche de son clan. Après avoir vécu les cérémonies rituelles, restauré l’ordre, ainsi qu’une hiérarchie stable au sein des siens, en envoyant entre autre Vahara sur Korriban, il part pour Dromund Kaas rendre des comptes à ses supérieurs, convoqué pour un rapport complet de l’état de Rhelg et des opérations, en vue de se voir réattribuer la plupart de ses prérogatives initiales.


De 19 AP.TC. à 21 AP.TC.:
Sandarâ restaure sa résidence principale au cœur de Tatyijaze Miestas, en gardant sa principale base d’opération sur Dromund Kaas, dirigée principalement depuis le « Persécuteur II ». Il poursuit ses efforts dans la solidification de l’Empire et sa reconstruction en s’intéressant tant à la fédération et aux moyens d’interactions des principales matrices et acteurs de l’Empire qu’aux manières de déstabiliser les opposants et les ennemis à la domination de l’Impératrice sur les autres systèmes politique et militaire de la Galaxie.

Ayant participé brièvement à la reprise en main de certains aspects de l’Empire, il enquête actuellement sur une série de pillages aux caractéristiques douteuses, effectués sur de nombreux sites issus des patrimoines Impériaux aux côtés de son (ses) Apprenti(es). Plusieurs clans sont touchés ainsi que certaines institutions. Les rapports cumulant des aspects plus que troublants, les Stratégies Impériales lui ont actuellement confié la direction de cette enquête, tentant depuis le mois d’Helona de reconstituer les faits et de rassembler les futurs acteurs qui l’aideront à mener à terme cette investigation.



*Image récupéré des systèmes de sécurités du site de fouille 135.23-A. Prise d’assaut par les « pillards », très visiblement, organisés et préparés au combat.*




Bénéficiant de technologies, visiblement Impériales et Zakéliènnes, l’orientation politique des assaillants n’a pu être définit. L’hypothèse d’hérétiques ou de traitres n’est pas exclue.



Autres faits marquants :


://: Honoré par Darth Lykan, pour avoir su penser et organiser les bases avancés destinées aux Renseignements Impériaux sur « Sarcophage » Lune-Mausolée de Sacorria, système Corellien. L’objectif de ces bases était de permettre à l’Empire d’établir des points d’opération non loin de Correllia afin de bénéficier de zones de repli, d’installation de relais sécurisés et de zones de lancement de chasseurs furtifs. ://:

://: Annihilation du « l’Equanime » Vaisseau des forces Républicaines aux vocations proche de celui d’asile (les praxeum et asile, n’existant pas à l’époque). Positionné entre le système Obelia et le système Pelagon ce vaisseau et son équipage furent traqués de longs mois durant jusqu’à se faire aborder non loin d’Obulette, planète d’où la piste avec commencé. Aucun quartier ne fut fait. Quelques rares prisonniers furent établis mais l’impudente tentative de la République de sauver ces vies fut réduite à néant.

Méticuleux, Sandarâ fit soigneusement attacher les nombreux captifs comprenant de nombreux civils dont des femmes et des enfants puis s’assura de leurs éveils avant d’engager la procédure de suralimentation du noyau du réacteur prenant le soin de filmer la scène et de la faire retransmettre aux forces Républicaine. ://:



*Extrait de la retranscription des captifs, quelques minutes avant la destruction de « l’Equanime »*







Caractère et personnalité:
Caractère et personnalité :




« J'ai entendu il y a longtemps de la bouche des Kissaïs de notre clan que l'univers fonctionnerait apparemment sur le principe de l'équivalence, qui consiste à dire que pour obtenir quelque chose, il faut sacrifier quelque chose de même valeur. Mais l'expérience m'a montré que ce n'est qu'un ramassis d’inepties. Mon principe à moi est beaucoup plus simple et réaliste : ce que je veux je le prends.
Et si l'on me prend un, je reprends mille. »


*Représentation de Sandarâ Visaï’Kraujas, sur Rhelg au cœur de l’agora de la cité ardente, lors de sa cérémonie d’intronisation en tant que Patriarche de son clan.*

Qualités notables:

• Pragmatique
• Curieux
• Méticuleux
• Cultivé
• Déterminé

Défauts notables:

• Sentencieux
• Distant
• Fier
• Cynique (1)
• Toqué(discret) (2)


(1) Envers les personnes qu’il jugera illégitime ou trop faibles mais fera toujours preuve de révérence envers un supérieur.
(2) A titre d’exemple, il nettoie mécaniquement quinze à seize fois le pommeau de son Sabre Laser par jour depuis l‘affrontement contre son père ayant subi lors de son duel d’irréversibles troubles psychiques affectant parfois légèrement sa concentration.

Approuvant peu la passivité qu’engendre le fait de croire à ses yeux et n’appréciant guère les faits rapportés sans preuves tangibles, il se montre froid quand ce n’est pas cynique envers des personnes faisant preuve de trop peu de sens critique à son goût ainsi qu’envers ceux montrant peu de capacités d’anticipation. Il se montre aussi cruel que patient dans l’exécution de ses plans à partir du moment où il y trouve une forme de satisfaction comme le sentiment de chasser.


« Ne jamais interrompre un ennemi qui est en train de faire une erreur. »

*Sandarâ donnant l’ordre de patienter au Lieutenant du quatrième escadron de chasseurs Impériaux poursuivant un convoi Républicain dans le système Llum*


Malgré tout sociable et un être curieux, il reste fasciné par l’influence de la Force et accorde beaucoup d’importance aux poids des mots, se passant rarement d’un langage soutenu. Il prend également beaucoup de temps pour s’éduquer, menant la plupart de ses recherches par lui-même.

Bien qu’il ait presque toujours abordé sa condition avec distanciation, il a toujours été un fervent défenseur et dévot des valeurs et des traditions de l’Empire et des anciens Sith au sein desquels il a grandi. Ces structures ancestrales sont à ses yeux les seuls véritables moyens pour parvenir à une liberté, non pas issue des processus de contention pathologique visant à faire de l’individu un être servile malgré lui mais en permettant une véritable forme d’émancipation, faisant vibrer l’âme par une éternelle insurrection.

Il ne se verra pas dans d’autres réalités que celle que l’Empire propose et luttera de toutes ses forces pour participer à son redéveloppement, que ce soit en unifiant les siens ou en annihilant chaque entrave les unes après les autres, peu importe le temps que cela prendra.


« Mener les siens Commandant, commence par ne pas laisser vieillir les hommes à leur poste ! »

*Sandarâ manage des officiers Impériaux sur Dromund Kaas*

Sa singulière façon de s’impatienter, perdant momentanément le contrôle de ses toques, ses brutales manières de « remplacer » les officiers incompétents et sa cinglante manie de toujours ajouter une note d’humour noir lorsqu’il envoie l’un des siens à la mort marquèrent la plupart de ses collaborateurs et des soldats sous ses ordres, ne faisant de lui à leurs yeux qu’un personnage d’autant plus distant.

N’ayant cure du temps et des sacrifices que cela demande, Sandarâ fait tout pour que les valeurs des Sith auxquelles tient tant soit préservées et rayonnent à nouveau dans les méandres de cette Galaxie perdue. La pérennité d’un Empire ayant évolué nécessite plus que jamais une dévotion sans failles, une coordination parfaite et avant tout l’humilité de se rappeler les évènements qui ont menés les Sith où ils en sont. Ainsi seulement pense-t-il pouvoir servir dignement l’ère de notre grandiose Impératrice, Darth Acina, tel qu’elle le mérite, la tête haute.


Bénie soit sa volonté sacrée.

Dans le cadre académique:
Ayant eu lui-même de nombreuse formations complémentaires au cours de sa carrière dans différentes approches des stratégies militaires et des problématiques sociales qui en découles ainsi qu’une grande expérience de terrain , il participe encore à l’heure actuelle occasionnellement en tant que juré et intervenant pour l’Ecole militaire des Officiers Impériaux ainsi que pour certaines demandes spécifique de différents centres de formations et d’institutions tant privés que publiques.

Dans le cadre privé: Ce Sith a toujours été fasciné par le monde des sons. Mélomane au sens littéral du terme, il assiste à autant de représentation qu’il le peut, c’est-à-dire peu, et passe de nombreuses années à étudier l’influence des chants rituels sur la psyché et l’inconscient. Compositeur à ses heures perdues, ses recherches sur le fonctionnement des sons sur la cognition l’on poussé à participer dans le cadre de son temps libre à l'Unité mixte de recherche UMR5812 à Kaas city.

Il oriente ses recherches sur les sons permettant de synchroniser les deux hémisphères cérébraux, synchronisation qui induirait une amélioration des performances attentionnelles et mnésiques, un traitement choisit des émotions et un moyen d’établir la psyché dans un état appelé « état second » permettant de pousser plus loin les qualités de la méditation, comme la méditation active par exemple. Il se servira de ses connaissances pour tenter entre autre d’atténuer son acouphène chronique persistant au fond de sa tête, sifflement qui le poursuit depuis sa confrontation avec l’ancien patriarche de son clan.


Informations complémentaires :

Sandarâ est un Sith de réseaux. Fort de sa position, il tentera de redécouvrir de nombreux aspects des patrimoines son clan qui ont été perdus au fil des siècles.

Il compile encore à travers le travail d’une difficile réécriture en Haut-Sith, de quelques écrits commentés datant pour certains de plusieurs siècles.


Le Seigneur Sith, officiant toujours pour les Stratégies de l’Empire, garde et ce jusqu’à ce jour, le
« Persécuteur II » dans le cadre de ses fonctions.










Sandara/Nata

Messages : 3
Date d'inscription : 04/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seigneur Sandara.

Message par Sandara/Nata le Mer 4 Oct - 15:42

Maj du "cursus honorum" sur son arrivé au sein de la Drastams-vi-herjta à venir sous peu.

Sandara/Nata

Messages : 3
Date d'inscription : 04/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum