Visarah, celle qui murmure

Aller en bas

Visarah, celle qui murmure

Message par Xa'Ran le Mar 26 Sep - 22:42

« Entends-tu les murmures des défunts, Invité ? »





Jadis connu sous le nom de Shomada, Dame Visarah est née sur la planète Dathomir : il s'agit d'un monde situé sur la Bordure Extérieur de la Galaxie. A sa naissance, la jeune fille à la peau rouge eut rapidement le droit à ses doses de sensation forte car les catastrophes naturelles étaient des choses très courantes là ou elle vivait et cela allait sans dire, elle n'était pas restée sur sa planète d'origine très longtemps. Les tempêtes et le séismes faisaient beaucoup de ravages chez elle... et bien trop de morts aussi. Ne nous mentons pas, cette planète n'était pas propice à accueillir ou plutôt conserver une quelconque forme de vie. Là bas, tout ce qui naissait était voué à mourir au bout d'une poignée d'années. Que ce soit à cause des volcans en irruptions ou des autres catastrophes naturelles en tout genre, la vie a toujours été dure pour les natifs de Dathomir et c'est bien pour cela que Shomada et ses parents ont été contraints à quitter le vaste et dangereux monde sur lequel ils ont vu le jour pour la toute première fois.

A cette époque, Shomada n'avait que septs ans et la petite Zabrak qu'elle était ne s'attendait pas du tout à être confrontée aussi tôt à la dure loi de la réalité. Vous l'aurez sûrement compris, leur voyage dans l'espace ne s'était pas déroulé aussi bien que prévu. Capturés par des soldats impériaux, ses « aliens » comme ils disaient, ont été expédiés sur Dromund Kaas afin de remplir les tâches les plus ingrates que l'on pouvait trouver à Kaas City. Si ce n'était pas pour aller chercher des plantes ou des morceaux d'ordures à des fins de solutions fortement toxiques, la jeune fille et ses parents étaient envoyés sur les quais pour vider le chargement des navettes qui apportaient de la nourriture, des armes et des préparations pharmaceutiques. Rares étaient les fois ou les choses se déroulaient mal. Tant que les esclaves remplissaient leur quota de travail, ils obtenaient leurs rations pour survivre ne serait-ce qu'un peu plus longtemps dans l'enfer auquel ils ont tous été plongés.

En comprenant qu'ils étaient passés de Charybde en Scylla, les natifs de Dathomir ont bien vite compris que cette idée de migration restait loin d'être la meilleure mais il était bien trop tard pour faire demi-tour. Considérés comme des aliens inférieurs, chacun d'entre eux n'étaient rien d'autre que de la main d’œuvre pour peu de crédits. Loin d'être fous, certains d'entre eux ont pensés à la rébellion. Aucun des esclaves ne désiraient continuer ainsi leur existence ainsi, enchaînés et surveillés comme des bêtes de foire alors... le jour tant attendu arriva. Cela aura une poignée d'années de souffrances mais la rébellion était sur le point d'être lancée. En cachant progressivement les caisses armes et les équipements destinés aux impériaux, ce fut avec un travail aussi dangereux que minutieux qu'un groupuscule d'esclaves ont mis au point le plan parfait pour l'évasion... ou presque car c'était sans compter sur un traitre qui a réussit à négocier sa liberté en échange d'informations auprès d'un officier Impérial.

Vous vous en doutez très certainement, les sanctions ont été lourdes le jour ou tout cela est arrivé. Les membres de la rébellion ont presque tous été alignés et abattus pour faire office d'exemple aux autres individus qui souffraient de la même surexploitation qu'eux. Prétextant avec un autre groupe d'enfant que les adultes les aurait menacés et obligés à les aider (cela étant de fausses excuses préconçues uniquement dans le but de survivre), les plus jeunes se sont vus « pardonnés » pour avoir gardé le secret mais cela n'aura pas empêché une forte baisse de rations pour chacun d'entre eux sans oublier que chacun a été forcé à regarder leurs parents ou proches rendre l'âme sur un peloton d’exécution. Beaucoup ont pleurés, d'autres ont crié et certains étaient bien trop brisés intérieurement pour laisser paraître une quelconque réaction. Brisés de l'intérieur, certains enfants ont complètements perdus la raison ce jour là. Ce fut environ un mois plus tard que Shomada, battue par son maître pour sa désobéissance, a dévoilé un pouvoir qui sommeillait en elle.

A cette époque, la jeune fille avait atteint l'âge de ses 17 ans. Emmenée secrètement dans la jungle de Kaas City par un sergent peu scrupuleux qui ne la désirait que pour ses idées lubriques, celle-ci fut frappée de part et d'autres avant d'être électrisée par un collier électrique qui lui était infligé. Usant de la force pour projeter son agresseur en arrière, celui-ci glissa entre deux feuillages avant de tomber nez à nez avec l'une de ses horribles créatures de la jungle : un chat de vigne. Comme vous l'avez sans doutes compris, l'homme en question fut dévorer mais avant cela, celui-ci avait eut le droit à la torture qu'un animal aussi sauvage pouvait lui infliger. En lui arrachant ses lambeaux de chair un à un, celui-ci poussait sa proie à hurler de toutes ses forces, faisant ainsi fuir la Zabrak qui ne voulait pas devenir le prochain repas de cette chose là. La force l'ayant libérée de l'une des situations les plus critiques, elle en profita une nouvelle fois afin de faire de ce don son ticket pour l'académie des Siths... et ce fut chose faite !

Bien que l'idée ne plaisait pas du tout aux traditionalistes, de plus en plus d'esclaves posaient les pieds sur le sol ensablé de Korriban et ce pour recevoir l’enseignement des Siths. La formation de Shomada avait très vite commencée là bas et alors que les quelques surveillants se démontraient très souvent stricts et cruels dans leurs enseignement.  Les grands seigneurs qui couvraient d'honneur les acolytes par leur présence sur le parvis, quand à eux, étaient tous différents les uns des autres. Certes, beaucoup d'entre eux se montraient hautains et démunis de pitié mais certains d'entre eux se prenaient au jeu différemment. Feignant la gentillesse pour manipuler les autres, de grands manipulateurs arrivaient à se démarquer parmi les Siths et ce fut justement en suivant l'exemple de l'un d'entre eux que Shomada eut une idée de génie. Elle se savait très bien incapable de rivaliser avec les autres acolytes. Sa force physique étant des moindres, elle ne pouvait vraiment compter que sur ses réflexes et son affinité avec la force pour s'en sortir dans les tombeaux mais son intelligence demeurait aussi sa plus grande arme. En promettant des alliances, des faveurs et en faisant usage d 'autres stratagèmes plus efficaces les uns que les autres ; la peau rouge aura réussit à pousser ses « camarades » pour en pas dire ses pions, à s’entre-tuer dans le tombeau d'un ancien seigneur Sith.

L'histoire de cet « accident » dans les tombeaux n'aura pas tardé à se propagé dans toute l'académie et cela attisa l'intention d'un certains haut placé : le grand Darth Rakken. Celui-ci pris la jeune femme sous son aile et ce fut durant deux ans de formation qu'il découvrait la nature de son apprentie tandis que celle-ci découvrait celle de son maître. L'homme et la Zabrak étaient à la fois si semblables et différents sur certains points que l'on pouvait les désigner comme noir et blanc. Tandis que l'un se battait comme un féroce vétéran du combat rapprochée, l'autre usait constamment de la force à son avantage, profitant de sa forte affiliation avec la force pour parvenir à bout de ses opposants. Tout cela aurait pu continuer pendant longtemps si un certain ordre n'avait pas été lié à tout ça : les chevaliers obscurs. Une petite organisation comprenant un groupuscule de Siths qui n'auront pas tardé à s’entre déchirer les uns après les autres pour la place du maître. Bien évidemment, Rakken et Shomada se sont retrouvés mêlés dans ce conflit et ce fut après un choix crucial ainsi qu'une longue bataille que le maître perdu la vie face à sa propre apprentie qui avait beaucoup appris de son défunt adversaire et formateur.

Ce fut donc par une succession d’événements impromptus que l'apprentie privilégia alors des possessions et des dernières connaissances de son défunt maître, Shomada changea de nom lors de son ascension et fut renommée Dame Visarah qui est aussi bien connue aujourd’hui sous le nom de "Dame des Murmures" par certains témoins de son ascension qui l'auraient aperçue en train de parler toute seule tout comme l'aurait fait une véritable dégénérée. Ce nom lui fut donné car elle prêtait beaucoup d'attention aux anciens savoirs du Seigneur Ergast qui fut lui même l'inventeur de « La Marche de la Force » : un ancien rituel destiné à asservir l'âme d'un défunt pour profiter de son pouvoir, notamment de son affiliation avec la force. Lorsqu'elle était encore une apprentie, Shomada témoignait du fait qu'elle entendait parfois les esprits susurrer « viiissssaraaaa... » avec lenteur sans pour autant savoir ce que cela signifiait. Ainsi, ce fut le nom qu'elle s'est donnée lors de son accès au titre de Seigneur Sith. Plus tard, elle profita de sa position afin d'entamer plus de recherches afin de desceller des artefacts appartenant aux anciens Siths mais rien à ses yeux n'était aussi important que la grande invention du Seigneur Ergast. Quelques jours après le grand conflit de l'ordre des chevaliers obscurs qui sombraient de petit à petit dans l'oubli, celle-ci affronta une deuxième fois son maître alors que celui-ci était réduit à l'état d'un simple fantôme de force.

La bataille fut rude et la volonté du maître défiait celle de l'élève, la mettant ainsi à l'épreuve dans une ultime tentative de vengeance. Ce fut au bout de trois longues heures que l'esprit de Darth Rakken fut piégé dans la cage spirituelle de celle qui fut son apprentie. Assemblant (contre son gré) ainsi son pouvoir à celui de sa traîtresse d'apprentie. Celui-ci plongeait dans le vaste océan de l'oubli tandis que la femme cornue gagnait aussi bien en prestige ainsi qu'en affaire. Plus tard, Dame Visarah décidera de quitter son ordre pour rejoindre le groupe des « murmures » avant que celui-ci ne s'entre-déchire au point de se diviser en deux clans distincts. Ce fut donc deux ans plus tard, lorsque l'Empire Éternel de Valkorion ou l'Empereur Immortel fut définitivement vaincu que Visarah décida de changer de vie en rejoignant le Concordat des Cendres plus connu sous le nom de « Drastams iv Herjta ». Cet ordre privilégiant l'Empire les intérêts de l'Empire au reste avait fait bien plus que simplement attiser l’intérêt de la rouge et ce fut dans un élan de motivation que celle-ci se lança dans une toute nouvelle organisation.


Dernière édition par Xa'Ran / Visarah le Lun 9 Oct - 19:49, édité 1 fois
avatar
Xa'Ran

Messages : 10
Date d'inscription : 17/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visarah, celle qui murmure

Message par Yaltazie le Ven 29 Sep - 18:25

« Entends-tu les murmures des défunts, Yaltazie ? »

On m'explique? XD
avatar
Yaltazie

Messages : 5
Date d'inscription : 10/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visarah, celle qui murmure

Message par Xa'Ran le Sam 30 Sep - 14:56

Pour des soucis de cohérences, Visarah va repasser au grade de "Seigneur". Une correction sera faite sur le background un peu plus tard ! ^^

Yaltazie : il s'agit d'une hallucination collective !


EDIT du 09/10/2017 : Fiche corrigée et mise à jour.
avatar
Xa'Ran

Messages : 10
Date d'inscription : 17/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visarah, celle qui murmure

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum