Fiche du Chevalier Caïtness Sakaï

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fiche du Chevalier Caïtness Sakaï

Message par Karäah le Sam 9 Sep - 23:59

(Avant propos d'avant propos : vos spoilers ont de gros soucis ! A moins que ça ne soit voulu ? Mettez les en surbrillance si vous souhaitez lire ce que j'ai d'intéressant à vous raconter...)

Avant propos:
Hey par ici !

... cette fiche n'a probablement absolument aucune espèce de place ici, Caïtness n'étant à l'évidence pas membre du Drastam, mais je pensais que vous aimeriez avoir une petite fifiche à vous mettre sous la dent à propos de cette gentille petite Jedi. Peut-être les modérateurs auront-ils l'aimabilité de créer une section réservée à ces petits personnages qui feront le charme de quelques events à l'occasion... ? Ou tout simplement de la supprimer à leur guise.

Code:
---

Identification du dossier en cours

Identification acceptée

Accès autorisé, ouverture du dossier

---

Galerie:

Prénom : Claire (Dite Caïtness)
Nom : Sakaï
Espèce : Humaine
Âge : 30 années galactiques standard
Sexe : Féminin

Mariée au Jedi Kaanon Leijona avant son entrée dans l'Ordre - Il est à noter que les Jedi n'entretiennent plus que des relations cordiales.

Rang : Chevalier de l’Ordre Jedi (Jedi Expertech)

Formes de Combat au sabre laser :

Shii-Cho : Maîtrisé
Makashi : Maîtrise basique - Caïtness semble l'entraîner...
Soresu : Avancé
Ataru : Maîtrisé - Caïtness semble étudier le Sokan...
Djem-So : Avancé
Niman : Notions théoriques
Juyo : Notions théoriques.

Jar'kaï : Avancé - En régression car Voie abandonnée depuis huit ans


Le style de la Jedi est relativement offensif, très peu fondé sur l'utilisation de la Force, qu'elle n'approuve pas à défaut de réprouver. Une utilisation plus passive, plus indirecte n'est naturellement pas absente de son registre, capable de s'y fier par l'instinct de Force tout comme d'entrer en méditation mobile pour les besoins de sa Forme IV.

La Jedi se rabat généralement sur la défense quand elle est jaugée par un adversaire plus puissant, le temps pour elle de tenter de placer une riposte fluide du registre V.


Utilisation de la Force


Caïtness n'est pas la plus adroite des Jedi dans l'utilisation de la Force - une des raisons pour lesquelles elle tend à minimiser son utilisation pour éviter toute extrêmement rare, mais possible, perte de contrôle de la situation. Elle en fera donc une utilisation rare, mais surtout, mûrement réfléchie, peut-être même plus rare encore que le Code ne l'astreigne à le faire ? Elle obéira aux mots de son Maître jusqu'à la fin, et les transmettra :

"La Force n'est pas là pour pallier à ta feinéantise."

Pour autant, la Jedi n'est pas sans défense :

Sensibilité à la Force : Moyenne, utilisation de niveau Chevalier.

Augmentation de Force : S'il fallait résumer Caïtness en une technique, l'augmentation de Force serait l'unique chose qui viendrait à l'esprit. Douée, sans être un Maître en la matière, utilisée que ce soit dans le cadre de sa méditation de mouvement ou pour délivrer l'avalanche tombante de la Forme V, c'est l'utilisation justifiée et bien menée de cette technique qui permet de faire d'elle de tromper les apparences de Jedi diplomate pour faire d'elle une formidable combattante.

Lancer de sabre : Correctement imbriqué dans un Su Ma sauté ou dans une manoeuvre de retraite, Caïtness a appris à faire en sorte que chaque lancer puisse compter, mais plus difficile encore, de calculer leur trajectoire et la force de leurs lancers pour qu'ils puissent infliger des shiim, permettant une utilisation à mi-distance des plus cohérentes. Il est à noter que dans le même plan d'utilisation de la Force, la Jedi peut manipuler un sabre laser par télékinésie, mais d'immenses progrès sont encore à faire...

Mechu Deru : Ce Don de Force permet à Caïtness de parvenir à une acuité et une compréhension étonnante des appareils et mécanismes en tous genres, pour peu qu'ils appartiennent à son entendement. Un simple toucher lui permet de décomposer visuellement chaque élément, et de saisir au plus profond d'elle-même leur imbrication et leur utilité.

Tutaminis : Si la Jedi sait qu'un Jedi n'a besoin que d'un sabre et de la Force pour se défendre, c'est tout naturellement qu'elle tente de se tourner vers ce rare pouvoir de Force pour s'appuyer en cas de situation grave. Les mots de son Maître faisant, cette technique n'aura jamais la priorité sur son Soresu pour sa défense. Echoue une fois sur dix (rand 90-100). Caïtness n'est tout bonnement pas assez sensible pour maîtriser l'énergie constante générée par un sabre laser à la manière d'une Satele Shan. Elle lui laissera donc volontiers ces démonstrations.

Résistance à la corruption : Difficile de quantifier une résistance à une influence néfaste, mais Caïtness semble faire preuve d'une relative imperméabilité au côté Obscur, que ce soient dans son influence planétaire ou dans sa tentation tout court. Difficile d'en connaître l'origine. Sa confrontation prématurée au Côté Obscur vis-à-vis de son Maître ? Sa personne, qui élève le terme "tempérance" à un tout autre niveau ?


Compétences

Réparation : En bon Jedi expertech, Caïtness peut étudier, comprendre, modifier, réparer, détraquer, nettoyer voire améliorer une impressionnante variété de machines, allant de l'holocom au vaisseau, en passant par le récolteur d'humidité. Elle transporte avec elle les outils qui permettent de se faire.

Informatique : Bien qu'elle porte cet art à un niveau inférieur que celui de la réparation, il est possible de mentionner les compétences de Caïtness pour l'informatique, qui vont du piratage à la reprogrammation de droïde en passant par la maintenance d'un terminal.

Objets

Bure de Jedi longue à plates : (Caïtness ne la porte que pour sa rareté HRP !)
Des experts de l'Ordre Jedi travaillent encore à l'étude des bures de la Jedi, qui semblent disposer d'une capacité de stockage proche de l'infini. Etrangement, Maîtres, autres Jedi et autres utilisateurs de la Force tendent à lui confier leur sabre laser, ce qui explique l'impressionnante collection qu'il soit possible d'y trouver. Caïtness ne quitte jamais cette bure dont elle fait une véritable marque de fabrique, et ne quitte que pour combattre, en sous-bure.

Jeu de deux cristaux violets : S'il est rare de la voir sortir avec eux, il semblerait que Caïtness ait conservé ces cristaux, qui alimentaient d'un doux faisceau ses deux sabres. Elle a été vue pratiquer le maniement double pour la dernière fois avant sa défaite contre Kanson, un Padawan trop fougueux, en fait sur le point de basculer, alors qu'elle tentait de protéger un autre élève de l'Ordre de sa folie. Il semblerait que l'estafilade sur sa joue soit subséquente à ce duel. Il semble à noter que Caïtness n'ait plus de lien de Force à ces cristaux.

Sabre laser : Du jaune éclatant des Jedi sentinelle. Caïtness garde encore sa composition pour elle-même, mais il est difficile de nourrir la moindre réserve à la vision de la douce et constante lame jaune qu'il émet, presque rassurante, et de son bruit, puissant, mais au bourdonnement caractéristique. Caïtness ne change que très rarement de poignée, ce qui explique que son sabre laser ne varie que très peu.

Boîte d'outils de précision : Appréciée et adoptée de chaque Jedi sentinelle. Cette boîte miniaturisée contient de minuscules outils permettant de faire dans la dentelle comme dans le gros oeuvre.

Description physique

Claire Sakaï est une belle jeune femme. Originaire d’Aldérande, de longs cheveux châtains volent au vent avec chacun de ses pas. L'entraînement inhérent à tous les membres Jedi lui forment une silhouette particulièrement équillibrée, son mètre soixante-douze ne s'accompagnant que de soixante-deux kilos. Ses yeux bleus trônent sur un visage posé et calme, au doux sourire sympathique. Son regard est vif, témoigne de toute son intelligence et de sa gentillesse. Joint fréquemment les mains devant elle.
La Jedi est l'une des rares inconditionnelles de la traditionnelle bure brune, qu'elle ne quitte qu'en cas de combat, préférant la sous-bure.

Profil psychologique :

Claire Sakaï a un comportement analogue aux classiques de l’Ordre et de sa formation de Jedi, et semble capable d’agir en tant que tel. On dénote simplement un intérêt prononcé - dans un cadre restant modéré - pour son apparence physique, un trait probablement hérité de son ancienne vie. Il est également possible de remarquer que contrairement à nombre de Jedi, le Chevalier est capable de témoigner une certaine tempérance, voire une compréhension pour les Jedi d'autres obédiances... dans le cadre de certaines limites.

Cependant, un détail inquiète certains Maîtres qui s’attardaient sur les incohérences de son profil. D’où vient ce pseudonyme, et existe t-il au moins une raison pour garder son prénom pour elle ? Ses trois ans d’apprentissage sous les directives successives d’un Jedi Noir et d’un Jedi Gris lui ont-ils apporté quelque chose d’indésirable ? Beaucoup pointent du doigt les rares crises de fierté qu'elle avait pendant sa vie de Padawan. Deux tentatives de Bindo s'y ajoutent...

Mais ce sont autant de choses qui n'ont jamais refait surface depuis qu'elle porte la bure de Chevalier Jedi. Observant calme, tempérance en toutes circonstances, il serait difficile de remettre en cause la dévotion de la jeune femme pour l'Ordre Jedi...




Origine culturelle et sociale :

Issue d’une famille de moyenne noblesse d’Aldérande, Claire a grandi dans la communauté maniérée de cette planète, ce qui a conduit à certaines difficultés d’adaptation au sein de l’Ordre, aujourd’hui révolues.
Ses parents, particulièrement soucieux, tentent souvent de la contacter et de l’arracher à l’Ordre et lui envoient régulièrement des présents.


Histoire :


Claire Sakaï voit le jour huit ans avant la signature du traité de Coruscant. Originaire d’une petite famille noble d’Aldérande, elle s’est progressivement enlisée dans l’extravagance d’un mode de vie ne souffrant d’aucun manque. Capricieuse et effrontée en ces temps, elle n’hésitait pas à abuser de la patience des domestiques de sa maison.
Elle fait la rencontre du Maître Jedi Echeallia à l’âge de seize ans, loin de chez elle, dangereusement près d’un front. La Force l’avait vraisemblablement guidée jusqu’à elle. Le Maître Jedi échappe probablement à une mort certaine ce jour-ci : grièvement blessée quand la jeune fille la trouve, elle bataille avec ses parents pour lui permettre l’accès au manoir et obtient d’eux un accord de mauvaise grâce. La Jedi récupère pendant une certaine période jusqu’à réaliser la sensibilité à la Force de Claire. Promise à un homme qu’elle n’aime pas, elle accepte de joindre l’Ordre Jedi en dépit de la méfiance, puis de l’interdiction de ses parents de le faire. Les relations que l’Ordre entretient avec ces derniers en dépit de la compensation apportée sont particulièrement froides, et tendent à le rester.

La jeune Claire rejoint l’Ordre en tant qu’initiée tardive. Âgée de seize ans, elle est handicapée par son retard par rapport aux autres, mais aussi par son éducation qui a rendu difficile toute adaptation. En résulte un écart de niveau que la jeune fille ne sera jamais parvenue à remplir en dépit de son travail acharné et de sa progressive motivation.
À l’âge de vingt et un ans, le Maître Echeallia parvient à prendre en charge la formation de Claire en tant que Padawan grâce à une erreur administrative inexplicable. La relation entre elles se dégrade très rapidement, et l’Ordre découvre bientôt qu’Echeallia avait basculé du côté Obscur. En témoigne le fait qu’elle ait manifesté de l’envie pour son élève à plusieurs reprises. Ayant été l'Apprentie d’une Jedi Noire pendant une année, il est fortement probable que la Padawan tire des enseignements obscurs de cette période, entre autres pratiques possiblement controversées.
Après une nouvelle dispute, Claire est abandonnée sur Tython, au sein du temple. Echeallia n’a jamais plus refait surface.

Le Maître Kalione prend la relève sur son enseignement. Réputé pour son engagement dans des activités particulièrement douteuses pour un Jedi, l’Ordre lui a confié l’enseignement de la Padawan avec réticence. Sur cette période, Claire (qui s’est toujours présentée sous le pseudonyme “Caïtness” pour d’obscures raisons, et qui continue à le faire), se lie d’amitié avec de nombreux Jedis et Padawans de son entourage. Elle part à quelques reprises en mission avec son Maître jusqu’à sa disparition. Sa perte a profondément marqué Claire. Elle passe un bref instant sous les enseignements de Maître Senketsu jusqu’à ce qu’il disparaisse également.

Le Conseil convoque ensuite Claire pour lui faire part de leur décision : elle sera confiée aux corps de service Jedi. Néanmoins, un inquiétant accès de fierté la pousse à supplier les Maîtres à lui confier quelques jours pour laisser la Force la guider à un Maître. Le Conseil accède à ses supplications et la confie au Maître Jedi Prellam Orn. Ce dernier réalise rapidement que sa nouvelle Padawan ne sait rien de ce qu’une élève de son âge est supposée avoir appris.

L’entente entre Maître et Padawan a donc été complexifiée par l’enseignement de Claire. Trois ans passés sous l’enseignement de Maîtres Jedi Gris voire Noir lui a donné une image cruellement erronée de l’Ordre ou du comportement qui incombe à chaque Jedi d’adopter. Mais le Maître a finalement réussi à faire entendre raison à sa Padawan au gré de ses disputes avec elle, jusqu’à déboucher sur une bonne entente. Ils enchaînent quelques missions, dont une en particulier se termine par un désastre, avant d’être déployés sur le système Garqi. Le jour de l’arrivée de Zakel.

S’étant alliés avec le réseau de contrebandiers qu’ils étaient supposés démanteler, Claire et son Maître survivent sur la planète pendant cinq ans en mettant leurs compétences au service des locaux. Claire apprend beaucoup des contrebandiers et se passionne pour la mécanique. Cette passion expliquera sans doute la Voie suivie dans l'Ordre, celle du Jedi Expertech. Les deux Jedis sont finalement retrouvés et envoyés sur l’Odan Urr, un Praexum échappant à Zakel.
Claire passe une longue période à agir sur les planètes les plus défavorisées avant de passer ses épreuves pour devenir finalement un Chevalier Jedi. Elle garde un lien particulièrement étroit et proche avec son Maître. La Jedi a passé beaucoup de temps à enseigner sur Tython avant de se lier avec le Padawan Lustii, pour finalement prendre son enseignement en responsabilité.




Rang : Jedi expérimenté
Points : 30

Force : 5
Agilité : 10
Réflexes : 10
Maîtrise de la Force : 5

Karäah

Messages : 2
Date d'inscription : 24/08/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum