Event n°9 - "Dans les ombres" : Traque sur Taris

Aller en bas

Event n°9 - "Dans les ombres" : Traque sur Taris

Message par Exilus/Vharus le Lun 29 Jan - 11:22

Trame
Menaces Séculaires
Event n° 7
(Partie de l'Event majeur englobant les events mineurs 7, 8 et 9)
"Dans les ombres" :

Traque sur Taris
Gestionnaire(s)
- Laur'en -
Nombre de participants
Events sur Taris : 5

Event général : 17
Durée
Du lundi 22/01 au vendredi 26/01


Seigneur Laur'en a écrit:
- Première journée -


La navette à bord de laquelle les troupes impériales du Drastam Iv Herjta se trouvaient, ne tarda pas à se poser sur Taris sur ordre de l'Exécuteur Thalyrian. C’est au centre de commande des bombardiers impériaux, que les Seigneurs Laur’en et Haylen, les apprentis Ellinia, Elirac, et Hadzuska, ainsi qu’une quinzaine de soldats impériaux, débarquèrent. 


Rapidement, l’officier en charge de cette base prit contact avec les Excellences fraichement débarqués, leur expliquant la situation. D’après lui, une base à l’Ouest de leur position avait cessé d’émettre. Cette dernière avait en charge l’écoute et la surveillance d’une zone que la République tentait en vain de recoloniser. Les soldats qui sont parvenus à rentrer au centre de commande font tous état des mêmes évènements : Des ombres et des voix familières trainaient autour du camp. Certains sont partis et ne sons jamais revenus… Ceux qui sont restés après le départ du Seigneur en charge du camp ont cessé d’émettre, aucun signe de vie de ces derniers n'a été repéré depuis. 


Selon l’officier supérieur et ses scientifiques, il s’agirait peut-être d’une arme expérimentale républicaine qui a pour but de faire fuir les Rakgoules, en effet, les attaques de ces dernières se sont considérablement réduites dans la zone depuis quelques temps … 
L’ordre de marche jusqu’à ce camp, nommé « Campement du cratère » en raison de sa position géographique, fut donné. Le voyage fut étrangement calme, comme signalé, aucunes présences de Rakgoules. Cependant à l’orée de la zone Ouest, les signes évidents d’une corruption de la zone par l’Entité se firent ressentir, bourdonnement, maux de têtes, puis sensation d’être observés. Certains subirent quelques hallucinations mineures, une silhouette familière, une voix familière. Aucun incident ne fut cependant à déplorer, mis à part la perte de sang froid d’un soldat qui vida son fusil blaster sur une « silhouette monstrueuse ». Après rappel à l’ordre de ce dernier, la troupe finit par arriver sur leur camp de base. 


Ce dernier, désert, semblait encore en état, les lumières vacillantes signalaient cependant que les générateurs n’étaient plus alimentés et nécessitaient une remise en état. Ce fut là le premier ordre donné, et ce afin de rétablir les communications avec le Profanateur et/ou les camps de bases impériaux proches. 


Dans le même temps, le camp fut fouillé, les affaires personnelles des précédents soldats ayant vécu ici furent rassemblées, et confinées. Les patrouilles se mirent alors en place. Au sein du centre de commande du camp, la console personnelle du Seigneur Sruwluw fut remise en état. Outre les divers rapports sur les opérations Républicaines certains dossiers traitaient des Rakgoules, mais les dernières recherches du Seigneur traitaient cependant d’un sujet plus intriguant. En effet, d’après lui, ses hommes auraient fait état de la présence d’une créature plus proche de l'humanoïde, de la taille et de la carrure d’un grand homme. Après étude, le Seigneur aperçu lui-même cette silhouette et confirma les dires, rajoutant d’ailleurs qu’elle semblait sensible à la Force, se pourrait-il qu’il s’agisse d’une Nekgoule ? Quoi qu’il en soit, le terme fut employé dans les dernières pages du journal de bord du Seigneur.


Sur ordre du Seigneur Laur’en, cette information fut classifiée, interdiction d’évoquer ce nom auprès des hommes. Sur Taris, les rumeurs vont déjà bon train au sujet de Rakgoules sensible à la Force et affirmer ces rumeurs ne feraient que mettre un coup au moral des hommes. Seuls les Siths présents furent donc mis au courant.


La nuit tombante, les défenses furent mises en place, les patrouilles furent organisées sous la surveillance des divers apprentis, et le Seigneur Haylen érigea autour du camp des barrières de Force afin de prévenir toute intrusion de l’Entité.



- Deuxième journée -



La nuit fut des plus calmes, en raison des défenses établies. Les capteurs mis en place ne s’activèrent pas, aucune incursion ne fut à déplorer et aucunes pertes ne fut mentionnée à la première nuit. Les rations furent entamées correctement, et l’inventaire des munitions et des armes fut érigé durant la journée. 




Les patrouilles continuèrent et poussèrent plus loin en raison de luminosité qu’offrait la journée. Là encore aucune attaque ne fut à déplorer, simplement des symptômes typiques de la présence obscure du résidu de l'Entité...




Dans le même temps, la console personnelle du Seigneur Sruwluw fut entièrement analysée, les dossiers furent classés, triés, puis classifiés. Chaque mention du mot Nekgoule fut censuré, les orignaux des dossiers furent alors envoyés par canaux sécurisés au Grand Exécuteur Exilus. L’étude de ces journaux personnels et de ces rapports permit d’identifier une zone au Nord qui pourrait potentiellement être la clé de toute cette énigme. 


Le Seigneur Sruwluw y serait parti, accompagné de ses hommes, mais n’en serait jamais revenu. Il a donc été convenu de partir à leur recherche afin de comprendre ce qui leur est arrivé. 


L’opération fut mise en place dans la journée et les ordres de missions furent donnés en début de soirée. Cinq hommes accompagneraient les Sith, la dizaine restante devrait donc sécuriser et protéger le camp en leur absence.


C’est donc vers le Nord que cette troupe se mit en marche, à nouveau, ils se sentirent épiés, mais il ne s’agissait certainement pas d’une illusion. Des ombres mouvantes furent aperçus aux alentours et, rapidement, à l’approche de la zone Nord, le groupe croisa des Rakgoules. Il ne fut pas difficile pour les impériaux du Concordat de les éliminer, mais la soudaineté de l'attaque ôta la vie à l’un des hommes de première ligne. Ses souffrances furent abrégées par l’un de ses camarades, il n’y avait aucun autre remède à l’infection des Rakgoules…
Les corps de soldats impériaux accompagnant le Seigneur Sith disparu furent retrouvés, pendant aux branches de certains arbres. Nul doute qu’ils avaient été amené là par les Rakgoules, qui s’en servaient peut-être d’avertissement. Mais là encore, il s’agissait d’un comportement des plus étranges pour des créatures réputées primitives. Au détour d’un bosquet, le corps, ou plutôt les restes du Seigneur Sruwluw furent retrouvés, à noter qu’il manquait son sabre laser. 


A l’approche du corps, et après avoir sondé les alentours avec la Force, le Seigneur Haylen et son apprenti Hadzuska furent plongés dans une transe qui sembla durer plusieurs minutes pour elles, mais seulement quelques secondes pour les autres. D’après leur rapport elles y auraient vue l’affrontement de deux individus : le Seigneur Sruwluw, et une créature humanoïde identifiée comme Rakgoule. Cette dernière vint rapidement à bout du Seigneur avec une vivacité et une force surprenante et elle fit de son sabre le siens…


Les holocoms des Siths sonnèrent peu de temps après. Le message était clair : Le camp subissait une attaque, massive, une horde de Rakgoule avait enclenché les capteurs, et les soldats tentaient de tenir la position.


Il fut convenu de rebrousser rapidement chemin pour prêter main forte aux hommes. En effet, le camp était bel et bien attaqué par une horde de Rakgoule, et le renfort des Sith accompagnés des cinq hommes fut plus que bienvenue. La bataille fit rage pendant quelques instants et les Rakgoules se replièrent bientôt. Dans leur sillage elles laissèrent trois morts supplémentaires dans les rangs impériaux, élevant à quatre le nombre de décès dans la journée. Soit quasiment un tiers des effectifs. La nuit approchant, les défenses furent renforcées, et les patrouilles plus fréquentes. A trois reprises les Rakgoules lancèrent des assauts et à trois reprises les hommes les repoussèrent sans aucunes pertes malgré la fatigue grandissante assaut après assaut… Mais le matin commençait à poindre et avec lui, l’arrêt des attaques.



- Troisième journée -


L’ordre fut donné de piéger une grande partie du camp dans la journée. Des explosifs furent installés entre le camp et le pont qui menait à la Zone Nord en prévision d’une attaque potentielle. Les capteurs furent aussi de nouveau installés, ce qui permit aux hommes de prendre un peu de repos, se relayant devant les écrans de contrôles pour vérifier caméras et capteurs. 


La journée fut donc plutôt calme. Quelques capteurs défaillants attitrèrent l’attention mais aucune incursion ne fut relevé. En début de soirée cependant, les choses commencèrent à se corser. Les Rakgoules revinrent à l’assaut, mais le Seigneur Laur’en avait visiblement quelque chose en tête. Si les premiers assauts furent repoussés facilement en raison du faible nombre de Rakgoules, elle fit cependant passer l’ordre aux hommes de s’enfermer dans les baraquements lorsqu’un assaut plus massif en raison du nombre de capteur déclenchés fut annoncé. 


Une fois les portes hermétiquement fermées, elle ordonna qu’on actionne les explosifs. Les bâtiments tremblèrent et les grognements qu’on pouvait entendre à l’extérieur cessèrent. Les troupes sortirent donc, accompagnés des Siths, aucune Rakgoule n'avait survécu à la déflagration. La voie était libre, libre pour se rendre au Nord et mettre un terme à toute cette histoire.


L’ensemble des troupes rassemblèrent leurs affaires, les consoles furent vidées de tout renseignement sensible et les informations furent conservées à la discrétion du Seigneur Laur’en qui fit parvenir le tout au Profanateur. C’est donc vers le Nord que les hommes se dirigèrent. Si au départ ils ne rencontrèrent aucune résistance, à mi-chemin les choses se corsèrent et les affrontements avec les Rakgoules devinrent plus fréquents. Mais avec la rage et l’envie de vaincre, les hommes se frayèrent un chemin, que ce soit à coup de blaster ou à coup de sabre-laser… 


L’entrée de la Zone Nord fut enfin en vue, mais les troupes étaient poursuivies de près par des Rakgoules. L’ordre fut donné de poser des explosifs pour condamner l’entrée de la zone derrière eux. Et ainsi fut-il. L’entrée bloquée offrit quelques minutes de répit aux hommes et le temps nécessaire aux Sith pour mener l’enquête dans cette zone encore inconnue. 

Si l’entrée ne bloquerait pas indéfiniment les Rakgoules, elle les obligerait cependant à escalader une montagne de pierres, de béton et de gravats, permettant aux hommes de tirer sur ces dernières avant qu’elles ne puissent le franchir. 


Pendant ce temps, les Siths trouvèrent ce qui semblait être les nids des Rakgoules, vides. Des corps de Républicains et d’Impériaux furent identifiés. Après étude de la zone, l’attention se porta sur les restes d’un vaisseau républicain écrasé ici. L’analyse de la boite noire de l’appareil permit de comprendre que ces républicains avaient visiblement mis la main sur un holocron.

Ce dernier contenant sans nul doute des traces de l’Entité pour une raison ou une autre, elle avait vraisemblablement infesté l'un des pilotes pour forcer le crash. Aucun corps n’était cependant visible, pas plus que l’holocron. Les débris de l’appareil permirent de mettre la main sur un genre de camp de fortune et au milieu des débris, un holocron endommagé fut trouvé. Il ne semblait contenir que de faibles résidus de l’Entité, loin de la quantité attendue et retrouvée sur les autres planètes. La théorie qu’une Nekgoule servirait à présent d’hôte germa alors dans les esprits… Mais aussitôt cette idée germa-t-elle, qu’un rire guttural et bestial se fit entendre, tous perdirent momentanément la vue et lorsqu’ils la regagnèrent le Seigneur Laur’en était aux prises avec un Nekgoule de deux mètres et du double de sa carrure, sabre contre sabre.


Rapidement le combat entre les impériaux et ce Nekgoule débuta, ils eurent tôt fait de se rendre compte que la créature était plus puissante et agile qu’il n’y paraissait. Le combat dura de longues minutes, les assauts, étant menés conjointement, permirent cependant aux Sith de prendre le dessus sur cette créature, qui fini par être décapitée après avoir subi les foudres des sorciers Sith… Et tandis que le corps sans tête de la Nekgoule s’élevait légèrement du sol, une explosion de Force retentit.

D'après les estimations, le résidu de l'Entité qui avait infesté la créature difforme avait été annihilé par le combat et renvoyé dans les limbes de la mort.


Tout objet qui fut en contact direct avec la Nekgoule, comme le sabre laser du Seigneur Sruwluw, furent détruit. Un message holocom d’un chef d’équipe mit les Siths au courant que les Rakgoules avaient cessé leurs attaques, et peu de temps après que l’appel soit envoyé, une navette en provenance du Profanateur se posa non loin des hommes pour leur évacuation.

La destruction de ce résidu est une nouvelle victoire sur l'Entité, après les débuts houleux de cette campagne pour la purification de l'Artefact. Mais nul doute qu'il reste encore beaucoup à faire...

_________________
"Nous sommes à l'aube d'une ère nouvelle. A vous de décider si vous voulez en faire partie."


avatar
Exilus/Vharus
Grand Exécuteur

Messages : 108
Date d'inscription : 27/06/2017
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur http://drastams-iv-herjta.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum